Accueil > Blog > Général > La surchauffe immobilière à Montréal

La surchauffe immobilière à Montréal

28 janvier 2019

Si vous avez investi dans l’immobilier à Montréal récemment, vous avez pu constater qu’il peut sembler difficile de trouver le bien qui vous correspond. Et pour cause selon Desjardins, Montréal vient « d’entrer en zone de surchauffe ». 


A l’image des deux dernières années, les ventes ont continué de progresser. Le nombre de propriétés disponibles à la vente a baissé, alors que la demande n’a cessé d’augmenter. Les vendeurs se trouvent dans une position de force justifiant une augmentation notable des prix. 

Mais alors comment trouver le bien idéal dans un tel contexte ? 

Mon expertise de courtier immobilier ainsi que ma parfaite connaissance des quartiers de Montréal me permettra de vous aiguiller afin de réaliser une transaction qui vous sera profitable. 


Cette situation de surchauffe se justifie par plusieurs facteurs, notamment un taux de chômage record à la baisse depuis 35 ans. Actuellement, ce taux est de 6,1% à Montréal. Dans un contexte économique favorable, la tendance à investir dans l’immobilier s’est accrue. La confiance des ménages dans l’économie actuelle participe également à cette croissance constante du marché immobilier. D’après une étude du groupe Altus, la confiance des consommateurs a atteint un niveau inégalé depuis l’automne 2010. 


Couplée à cette conjoncture particulièrement favorable, la multiplication des transactions par des acheteurs en provenance de pays étrangers participe à la diminution de l’offre et à l’augmentation de la demande. L’attractivité de Montréal a amené une immigration économique qualifiée avec un fort pouvoir d’achat. La part des copropriétés neuves acquises par des acheteurs en provenance de l’étranger est en augmentation ces dernières années au centre ville de Montréal. Cette tendance marquée participe à la vitalité immobilière. 


Pour réaliser le bilan de l’année 2018, au Québec le marché immobilier connait un nouveau sommet historique avec plus de 86 557 ventes. L’investissement le plus populaire en 2018 demeure les copropriétés avec une augmentation impressionnante de 14% des ventes. 

Cette hausse s’inscrit dans un contexte de baisse relative de l’inventaire. Cette baisse conjuguée avec l’attractivité évoquée précédemment, explique l’augmentation du prix de vente moyen. Il est fixé à 317 173 dollars avec une croissance d’environ 5% sur l’ensemble de l’année. 


Dans ce contexte de surchauffe immobilière, mon objectif demeure le même : satisfaire vos attentes

Disponible et à votre écoute, nous prendrons le temps de mettre en place les stratégies gagnantes qui s’imposent pour gagner dans ce marché où le vendeur reçoit souvent plusieurs offres… parfois 10… et a un choix final à faire. 

Sachons ensemble nous démarquer ! 


Partager

Sylvie Rovida

Courtier immobilier résidentiel à Montréal

514-560 3850