Accueil > Blog > Général > Comment choisir votre courtier immobilier au Québec ?

Comment choisir votre courtier immobilier au Québec ?

15 septembre 2019

Difficile de te trouver le bon agent immobilier à Montréal quand on sait qu'il y a plus de 13 000 courtiers immobilier agréés au Québec. Voici quelques conseils pour être sûr de faire le bon choix. 


Vous allez bientôt sauter le pas et vous installer au Canada et plus précisément à Montréal ?
C’est un très beau projet, très excitant… mais aussi stressant.
Je vous le confirme, je l’ai vécu personnellement, il y a plus de 10 ans ;-)


Comment, sans stress, trouver l'endroit où vous allez vous sentir bien dans un tout nouvel environnement de vie ?  
Beaucoup de paramètres de votre quotidien vont changer... il est important de les appréhender en amont.


Mais alors, comment s’y prendre ?
Vaut-il mieux acheter avant d’arriver sur place ou vaut-il mieux louer au début pour acheter sur place par la suite ? 
Il n’y a pas de bonne réponse… Tout dépend de votre projet, de vos besoins, de votre personnalité. C’est pour cela que l’accompagnement d’un professionnel, qui saura vous conseiller au mieux de la singularité de votre projet, est essentiel. Il sera VOTRE partenaire.


De prime abord, je préfère toujours conseiller à mes clients une phase d’adaptation qui passe par une période de location qui se concrétisera quelques mois plus tard par l'achat d'un appartement ou d'une maison dans un secteur choisi.


Comment choisir le bon agent immobilier ou courtier immobilier (comme on dit au Québec) lorsque l'on sait qu’il y en a plus de 13 000  !


1. Il faut trouver un courtier qui comprend votre projet et vos échéances


L’achat d’un bien immobilier est une étape importante dans votre projet d’installation et d'intégration au Canada… Il est essentiel de trouver LE courtier immobilier qui comprendra aisément votre projet et vos échéances.  Celui qui comprendra et décryptera vos besoins, vos aspirations en fonction de la réalité du terrain différent de celui que vous connaissez.

J'ai pratiqué l'immobilier en France pendant de nombreuses années et je pourrai rapidement vous présenter les analogies et différences entre les 2 pratiques immobilières professionnelles.


2. Il faut trouver un agent immobilier qui est disponible

Actuellement, le marché immobilier de Montréal est extrêmement dynamique, on parle de « marché vendeur ». C’est-à-dire que la demande (acheteurs potentiels) est plus forte que l’offre (inventaire de biens à vendre). 

Dans un tel marché de pénurie, la disponibilité de votre courtier est essentielle. Il faut qu’il puisse être réactif en tout temps si vous ne voulez pas passer à côté du bien convoité.

Ce courtier doit également être familier à gérer ces situations d’offres multiples à présenter aux vendeurs en un temps record. Cela découle d’une vraie stratégie !


3. Il faut trouver un courtier qui vous offre les services importants pour vous

Pour choisir le bon courtier, celui qui va représenter vos intérêts et seulement les vôtres, il est aussi important de comparer les services qu'il vous offre. 

Tous les agents immobiliers ne fournissent pas le même accompagnement et les mêmes services à leurs clients. Si vous désirez en savoir plus sur les services que j’offre à mes clients, je vous invite à lire mon article sur le sujet


4. Il faut trouver un agent immobilier qui a un bon réseau

Sachez également que « le réseau professionnel » de votre courtier immobilier pourra faire la différence dans votre projet. Pensez par exemple à votre emprunt immobilier. Vous n’êtes pas encore sur place… Il est difficile de trouver le meilleur partenaire financier pour votre acquisition, les services d'inspections les plus pertinents, le fiscaliste, le notaire ...
Je dispose d'un panel de professionnels de toute confiance !


5. Il faut trouver un courtier qui comprend les différences de l'immobilier Au Canada et en France

Un autre aspect à ne pas négliger …. La différence entre les techniques d’achat d’un bien immobilier au Québec et en France, les pratiques, les principes constructifs, les délais … Il est important de s’entourer du professionnel qui sera capable de « traduire » vos besoins et les adapter au marché canadien. Je vous invite à lire mon article sur ce sujet qui est toujours d’actualité aujourd’hui (Les différence France/Québec).


6. Trouvez un courtier qui vous inspire confiance

Acheter un bien dans un environnement étranger repose évidemment sur une aventure humaine de confiance. Vous devrez très rapidement former une véritable équipe avec votre courtier… Il est primordial que le feeling passe dans les premiers échanges.


Si vous vous retrouvez dans ces quelques lignes et et si vous pensez que le courant peut passer entre nous, appelez-moi au +1 514 560 3850 ou par envoyez-moi un mail sylvierovida@me.com. Je me ferai un plaisir de partager avec vous votre projet !



Partager

Sylvie Rovida

Courtier immobilier résidentiel à Montréal

514-560 3850