05 sept. 2015
Partager

Le métier de courtier immobilier au Québec ... versus ... agent immobilier en France.

43d46aa3 7d68 4b97 8b73 6cfb68c1b152


Au Québec, comme en France, une loi spécifique protège le consommateur ; La loi sur le courtage immobilier est l'équivalent de la Loi Hoguet (1970) en France ... mais elle est plus récente !  Au Québec,  la profession est encadrée par un organisme d'autorégulation qui a presque les mêmes attributions qu'un ordre professionnel. On parle de l'O.A.C.I.Q., un organisme qui relève du Ministère des Finances du Québec et qui a le pouvoir de suspendre ou retirer le permis d'exercer à des courtiers qui ne respecteraient pas la déontologie et les règles de bonne conduite.

Au Québec, 84 % des transactions immobilières réussies sont effectuées par des courtiers immobiliers.

L’exercice de la profession exige un permis d’exercice, délivré après obtention d’un examen national.  Par la suite une formation continue est obligatoire pour assurer une pratique professionnelle de qualité.

Le courtier est tenu de souscrire au Fonds d’Assurance Responsabilité professionnelle du Courtage Immobilier du Québec (FARCIQ) pour protéger le consommateur en cas de faute ou erreur.

Le courtier immobilier est généralement affilié à une bannière. 

Une bannière est un réseau (type Remax, Via Capitale, Royal Lepage, Sutton, etc ….) auquel le courtier est affilié. Cependant, le courtier exerce son métier en qualité de travailleur autonome. Il inscrit ses mandats (dits inscriptions ou listings) dans un système informatique centralisé national appelé MLS (Multi-Listings Services). Toutes les propriétés à vendre sont ainsi disponibles pour n’importe quel autre courtier du Québec. (Il existe environ 6000 courtiers sur l'île de Montréal et un total d'environ 14 000 au Québec).


Au Québec, des courtiers pour les vendeurs, des courtiers pour les acheteurs.

L’industrie s’organise avec des courtiers dits " inscripteurs" (ce sont des courtiers qui défendent les intérêts de leurs vendeur)s et des courtiers dits  "collaborateurs" (qui défendent les intérêts de leurs acheteurs). Le tout s'organisant dans un esprit de collaboration professionnelle et de partage de commission équitable (appelée ici rétribution).

Si l’acheteur n’est pas représenté par un courtier lors d’une transaction, il devient automatiquement le client du courtier "inscripteur". De par sa déontologie professionnelle, le courtier doit alors offrir un traitement équitable à chacune des parties en évitant toute situation de conflit d’intérêt.

Un acheteur a tout intérêt à recourir aux services d’un courtier qui n’a pour mission que de défendre ses intérêts.


Le mandat exclusif et le MLS ? (Multiple Listing Service)

Contrairement à ce que l'on connait en Europe, au Québec, il est impossible de voir la même propriété affichée sur des portails professionnels différents ... à des prix différents. Le courtier travaille toujours en mandat exclusif..Chaque propriété est unique à la vente par le réseau des professionnels.

Le courtier publie ses inscriptions sur Le MLS (Multiple Listing Service), un énorme fichier centralisé de toutes les offres immobilières au Québec. L'information y est totalement normalisée. On y retrouve l'historique de toutes les transactions. C'est une mine d'or d'informations remarquable accessible à tous les professionnels !


Au Québec, on choisit SON courtier et pas UNE agence ....

Pour un acheteur, il est intéressant de comprendre que chaque courtier a accès à cette base de données unique, la même pour tous les courtiers du Québec. Il est donc important de choisir SON courtier immobilier, non pas en fonction de son portefeuille de mandats, mais de ses compétences et connaissances du marché. 

Bien choisir un courtier, c’est choisir le courtier qui offrira ses précieux conseils en matière d’expertise immobilière et de négociation mais aussi celui qui apportera son réseau de compétences de compétences nécessaires à une bonne transaction (avocats fiscaliste, inspecteur en bâtiment, organisme de financement hypothécaire, notaire, avocat spécialisé en droit immobilier, en droit d’immigration, assureur etc…).

Mais que ce soit au Québec ou en Europe, que l'on parle de courtier immobilier ou d'agent immobilier .... la relation humaine est et restera la clé de voûte de la confiance.


Sylvie Rovida

Courtier immobilier résidentiel

Via Capitale du Mont-Royal

Montréal (Qc)

Canada

+1 514 560 3850

sylvierovida@me.com




11f9f5d3 6fac 4df7 949c 6867f659b086

Sylvie Rovida

Courtier immobilier résidentiel à Montréal

  • M'envoyer un sms